• RETROUVEZ NOUS SUR
  • &

LES MUSICIENS



Nicolas Penel

Violon


Nicolas Penel, né à Genève, commence le violon à l'âge de cinq ans. Après des études conventionnelles dans sa ville natale, puis à Paris auprès de Jean-Philippe Audoli, il crée le Quatuor Fratres. Passionné de musique de chambre, il explore l'incroyable répertoire composé pour cette formation. Les recherches menées en quatuor sur l'interprétation de la musique des périodes classiques et romantiques, ainsi que le besoin d'un son plus riche et mieux articulé, l'amènent à changer d'instrument et de jouer sur des cordes en boyau.

Le quatuor est finaliste et lauréat du Concours International Joseph Joachim de Weimar et a remporté en août 2006 le 1er prix du Concours International Musica Antiqua de Bruges. Depuis, il s'est métamorphosé en Ensemble Fratres, formation plus souple qui, tout en donnant accès aux répertoires plus anciens, permet de continuer l'exploration des 18ème et 19ème siècles sur instruments historiques.

L'Ensemble Fratres est en résidence dans la saison genevoise Amarcordes, se produit régulièrement dans les saisons et festivals suisses et étrangers, est fréquemment programmé sur les ondes de la RTS Espace 2, et publiera son premier enregistrement consacré aux quintettes de Mozart courant 2014 ainsi qu'un album de concerti de Vivaldi.

Parallèlement à ses activités en Suisse, Nicolas Penel est membre de deux ensembles italiens, Il Suonar Parlante et Il Pomo d'Oro, avec lesquels il parcourt les grandes scènes européennes, accompagne des chanteurs de renommées internationales et enregistre pour les labels Naïve et Passacaille. Il est aussi l'invité régulier du Jugendbarockorchester Michaelstein « BACHS ERBEN » pour travailler avec de jeunes musiciens enthousiastes. Le résultat de ces stages est présenté lors de concerts au festival IMPULS de Halle en Allemagne.






Flavio Losco

Violon


Musicien franco-italien, Flavio Losco se forme au Conservatoire de Nice dans les classes de violon, solfège, percussions, orgue, écriture et musique baroque. Il y obtiendra plusieurs Premiers Prix.

Violon solo de plusieurs ensembles spécialisés dans la musique baroque, en France et à l'étranger, Flavio Losco a participé à de nombreux enregistrements discographiques, au violon ou à l'alto. Il a notamment gravé, en première mondiale sur instruments d'époque, des ouvres de Paganini : sonates pour violon et guitare (obtenant un 9/10 de la revue Répertoire) ainsi que le «Carnaval de Venise».

Que ce soit en tant que violon solo (La Cappella Mediterranea, dir. L. Garcia Alarcon ; Akadêmia, dir. F. Lasserre ; Les Passions, dir. J.M. Andrieu ; etc.) ou comme soliste - aux côtés d'Amandine Beyer par exemple - Flavio Losco a obtenu les plus hautes récompenses : Diapason d'Or, Diapason d'Or de l'Année, Choc de Classica, Editor's Choice Gramophone...

En 2005, il a eu l'honneur de jouer sur le violon d'Ingres.
Parallèlement à ses activités instrumentales, Flavio Losco s'est également produit en tant que ténor, aussi bien en oratorio qu'en opéra.
Flavio Losco enseigne le violon baroque au Conservatoire de Nice.






Maxime Alliot

Violon


Né en 1991, Maxime Alliot débute le violon auprès du virtuose Miguel Candela. En 2008, il obtient un prixau Conservatoire de Perpignan dans les classes d'Alexandre Benderski et de Martin Brunschwig et en 2009, il intègre la Haute Ecole de Musique de Genève où il étudie avec Tedi Papavrami et avec Robert Zimansky.

C'est à Genève qu'a lieu la rencontre déterminante avec Michel Kiener et l'Ensemble Fratres, l'attirance irrésistible vers un univers musical inouï, libre de conventions, la recherche d'un langage précis, expressif, humain. Depuis ce jour, comme les autres musiciens de l'ensemble, Maxime Alliot développe sa musique en connexion constante avec l'art du luthier et archetier Luc Breton, et, avec eux, il se produit en concert aux cotés de musiciens renommés dont Luca Pianca, Marie Claude Chappuis, Stéphane Imboden. Arianna Savall,.

Son appétit l'entraine à la fois vers la redécouverte de musiques oubliées et vers la création de musiques nouvelles et il forme de nombreuses amitiés : avec le compositeur Nathan Rollez duquel il a créé de nombreuses pièces, notamment lors du festival Archipel de Genève, avec le guitariste argentin Alejo de Los Reyes avec qui il découvre un répertoire pour violon et guitare, avec l'ensemble Chiome d'Oro avec lequel il se produit dans un répertoire italien des XVIIème et XVIIIème siècles,. Dernièrement, Maxime Alliot, s'est inscrit dans le cursus de Master du Centre de Musique Ancienne de Genève où il continue à apprendre et à partager la musique avec un plaisir croissant.






Laurent Galliano

Alto


Il y a fort longtemps, la musique se présente à moi sous les traits d'un violon. Je découvre alors cet étrange instrument. Je cherche à l'apprivoiser et je finis par grandir avec. Mais voilà que, Paf ! Sans m'y attendre on m'impose l'alto ! Peu convaincu, je m'en approche à petit pas. L'apprentissage de ce mystérieux instrument finit, à ma grande surprise, par devenir source de plaisir, de satisfaction et de grande motivation.

Plus tard surgit un nouveau défi : le quatuor à cordes ! C'est le départ d'un redoutable chemin et d'une renversante histoire. Cette joyeuse escouade m'offre dès lors un terrain de jeu idéal, formant et déformant tout mon bagage. Elle amènera tiraillements et autres profondes remises en question, mais aussi merveilleuse opportunité de continuer à développer ma curiosité.

Le travail sur l'articulation, entrepris essentiellement avec l'Ensemble Fratres, me permet de façonner un langage musical rigoureux, saisissant et émouvant et me pousse à une plus grande conscience corporelle en développant une gestuelle toujours plus précise, ample et infinie. Se donner les moyens de se découvrir et d'approfondir la connaissance de soi, tel est l'objectif de toute une vie.






Mathieu Rouquié

Violoncelle


Originaire de la catalogne, Mathieu Rouquié bénéficie très tôt de l'ambiance musicale en famille. Il est titulaire d'un diplôme de Soliste (2005) de la Haute École de Musique de Genève, ainsi que des diplômes d'Orchestre (2004), de Quatuor à Cordes (2006) et d'Enseignement (2008) de la même institution.

Son parcours comprend nombre de productions, de concert avec différents musiciens, ensembles et orchestres, chefs d'orchestres, aussi bien en musique classique que contemporaine, voire même jazzistique. Depuis 2005, il mène une spécialisation entière dans les styles et usages musicaux des périodes baroques, classiques et romantiques sur instruments historiques, auprès de Maîtres reconnus (Michel Kiener, Luc Breton, Jaap Ter Linden, Roël Dieltiens, Anner Bylsma, Bartold Kuijken.). Avec cette recherche d'un langage musical idéal, il cultive un attrait particulier pour les musiques ancestrales du monde entier (Vietnam, Chine, Iran, Inde, Bolivie, Afrique etc) et continue d'interroger l'interprétation actuelle de la musique occidentale. C'est avec cette inspiration qu'il aime transmettre son métier auprès de jeunes musiciens et autres collègues aguerris, et depuis 2017 dans le cadre des nouveaux « Ateliers de la Côte - LAC » proches de Lausanne.

Mathieu Rouquié était artiste en résidence invité au « Banff Centre for The Arts », Canada, en 2009. Depuis, il mène différents projets avec : Hanspeter Oggier (Duo Rythmosis, flûte de pan et violoncelle, www.duorythmosis.com), Ensemble Fratres (membre fondateur), Lausanne Bach Ensemble (www.lausannebachensemble.ch), Nathalie Chatelain (duo Harpe et violoncelle), Maxime Alliot (Duo M&M : violon & violoncelle).

Un de ses projets phares, né en 2017 est l'interprétation sur instruments historiques des 6 Suites pour violoncelle seul de J.S.Bach, sous forme d'une conférence/concert. L'occasion donnée à chaque auditeur de laisser son esprit et ses oreilles se promener tout au long de cette ouvre magistrale, dans son intégralité.


www.myspace.com/shiningcello






Hanspeter Oggier

Flûte de pan


Né en Valais, Hanspeter Oggier bénéficie pendant plusieurs années de l'enseignement du maître Simion Stanciu « Syrinx » à Genève. Il poursuit sa formation à la Société Suisse de Pédagogie Musicale (SSPM) et obtient un diplôme d'enseignement (classe de Simion Stanciu Syrinx), suivi par un diplôme de concert (classe de Kiyoshi Kasai) et par un « Master of Arts mit Major Performance » à la Hochschule Luzern-Musik (classe de Janne Thomsen).

Hanspeter Oggier mène à la fois une carrière de chambriste et de soliste : lors de ses concerts, il est amené à se produire dans divers pays : Allemagne, France, Espagne et Autriche. Avec le violoncelliste Mathieu Rouquié, il forme le Duo Rythmosis, créant une musique inventive, pour des lieux de prestation sortant du commun et pour un public choisi. Puis, avec le luthiste Luca Pianca, ils créent le projet "Syrinx&Orpheus". Parallèlement à ses activités de concertiste, il enseigne la flûte de Pan à la Hochschule Luzern-Musik.

Pour Hanspeter Oggier, la musique ancienne est devenue, au fil des années, la pierre angulaire de son travail de « chercheur-interprète », notamment à la suite de ses rencontres décisives avec l'ingénieur du son Jean- Daniel Noir, avec le claveciniste et pianofortiste Michel Kiener et avec le luthier et musicologue Luc Breton. Il est d'ailleurs l'un des seuls flûtistes de Pan à jouer sur des instruments accordés suivant un «tempérament baroque». Hanspeter Oggier travaille beaucoup dans une direction, similaire à celle de l'Ensemble Fratres, qui consiste à intégrer autant que possible les caractéristiques du langage commun dans le langage musical, en s'inspirant notamment de la volonté permanente des musiciens de la Renaissance et de l'époque baroque d'imiter la voix humaine ainsi que de témoignages issus de la musique traditionnelle. Avec des instruments construits selon une méthode ancienne, il illustre son intérêt pour le lien qui relie la musique baroque savante à la musique traditionnelle (avec pour exemple, la flûte de Pan roumaine : le naï). Hanspeter Oggier est Lauréat de la Fondation Kiefer Hablitzel en 2007 et de la Raiffeisen Kulturstiftung Mischabel-Matterhorn en 2014.

Sa discographie voit paraître un premier enregistrement chez Musica nobilis en 2008, intitulé Arpeggione, en collaboration avec Marielle Oggier (flûte) et Mathias Clausen (piano), suivi du disque «Vivaldi Pan Flute Concertos» en collaboration avec l'Ensemble Fratres, paru 2015 sous le label Brilliant Classics.






Cyprien Busolini

Alto


Après des études classiques d'alto, Cyprien Busolini se focalise essentiellement sur le répertoire contemporain et l'improvisation.

Il a obtenu un 1er prix d'alto au CNR de Rueil-Malmaison dans la classe de Françoise Gneri, puis s'est perfectionné auprès de P.Faure et P.H.Xuereb. Son grand intérêt pour la musique contemporaine et tout particulièrement pour les nouvelles oeuvres lui permet de travailler avec de nombreux compositeurs comme L.Naon, H.U.Lehmann, T.Johnson, J.L.Guionnet. Il a par ailleurs, joué ou créé certaines de leurs pièces solistes ou d'ensembles.

Avec l'improvisation il travaille d'autres champs sonores et explore son instrument de façon plus personnelle, notamment sur des paramètres non mélodiques et non harmoniques mais plus axé sur la matière du son.

http://www.myspace.com/cyprienbusolini











Benoît Bératto

Contrebasse baroque et violone


Benoît Bératto entre en 2006 au Conservatoire Populaire de Musique de Genève où il étudie la contrebasse avec Olivier Magnenat, et la viole de gambe avec Cécilia Knudsten. Son cursus Genevois achevé, et pour se spécialiser en musique baroque, il entre au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, où il suit pendant cinq ans une formation de contrebasse historique et de violone avec Richard Myron, de direction de choeur et choeur grégorien avec Louis Marie Vigne, et de musique de chambre avec Kenneth Weiss. Il en sort diplômé (Master) dans toutes ces disciplines en 2015. Benoît a également été contrebassiste au sein de l'Orchestre Symphonique de Genève pendant quatre ans.

Sa spécialisation baroque lui a permis de jouer sous la baguette de grands chef tels que Paul Agnew à l'opéra Bastille, Sigiswald Kuijken au théâtre du châtelet, Jean Marc Aymes au théâtre national de la Criée.

Il se produit actuellement avec de nombreux ensembles aussi bien modernes que baroques, notamment la Chapelle Rhénane (Benoît Haller), le Concerto Soave (Jean Marc Aymes), l'ensemble Jacques Moderne (Joël Suhubiette), les Chantres de Saint Hilaires (François Xavier Lacroux), Sagittarius (Michel Laplénie)... et a rejoint en mars 2018 le Concert Spirituel sous la direction d'Hervé Niquet. Il a participé à plusieurs enregistrements discographiques, le plus récent, encensé par la critique, les Musikalische Exequien de H. Schütz avec l'ensemble Sagittarius, aux éditions Hortus.






Pierre-Louis Rétat


Claviers


Après une formation de claveciniste, Pierre-Louis Rétat se perfectionne entre 2007 et 2009 en tant que Maestro al Cembalo dans la classe de Leonardo Garcia Alarcón à la Haute Ecole de Musique de Genève. Parallèlement à sa formation, il se produit aussi en tant que continuiste au sein d'ensembles tels qu'Elyma, Les Agrémens, la Nouvelle Ménéstrandie, la Cappella Mediterranea, le Ch½ur de chambre de Namur ou l'ensemble Fratres. Il participe également à plusieurs enregistrements pour les labels K617 et Ambronay Editions.

Pierre-Louis Rétat intègre, en 2008, l'Académie baroque européenne d'Ambronay sous la direction de Jean Tubéry, puis en 2009, il fonde l'ensemble Chiome d'Oro qui est très vite retenu pour participer aux résidences Jeunes Ensembles d'Ambronay. Puis, grâce au succès de Chiome d'Oro, il est invité en automne 2011 à Mexico DF pour diriger un projet d'opéra autour de Purcell. Depuis 2012, Pierre-Louis organise des stages de découverte de la musique baroque, destinés aux enfants et aux futurs professionnels. En 2013, il fut l'assistant musical de Leonardo Garcia-Alarcon, pour l'Orfeo de Monteverdi, lors de l'Académie baroque européenne d'Ambronay. Depuis 2016, Pierre-Louis Rétat enseigne l'art de la musique baroque dans différents cadres, que ce soit à des instrumentistes au Conservatoire Populaire de Genève ou lors de stages pour choristes amateurs sur l'initiative du Centre de Rencontre d'Ambronay.